Archives mensuelles : avril 2018

Communiqué [Blocage Campus LSHS Nancy] Double statut des doctorant·es : prenez ce qui vous arrange !

A Nancy, le 11 avril 2018,

Double statut des doctorant·es : prenez ce qui vous arrange !

Vous avez des difficultés avec le double statut étudiant/personnel des doctorant·es ? Alors faites comme à l’Université de Lorraine : comme ça vous chante !

Vous souhaitez limiter vos dépenses ? Alors privilégiez le statut étudiant : il vous permettra de récolter leurs frais d’inscription sans avoir à leur fournir les moyens de travailler (contrat de travail, salaire, ordinateur, bureau, etc.). N’hésitez pas alors à faire inscrire la mention « étudiant doctorant » sur leur carte afin que celles et ceux qui sont également personnel n’oublient pas quelle est leur place.

Vous souhaitez valoriser votre établissement ? Alors appuyez-vous sur leur double statut en insistant bien sur sa composante « personnel » : cela vous permettra de mettre en avant leurs publications comme issues de votre université et de vous présenter comme un établissement dynamique.

Un blocage sur l’un de vos campus et vous souhaitez limiter la participation à un vote électronique que vous organisez ? Eh bien, n’hésitez pas à dire que vous avez toujours considéré les doctorant·es comme personnel1 et qu’à ce titre il n’y a pas de raison qu’elles et ils prennent part à un vote étudiant. D’ailleurs ça tombe bien, parce qu’on ne demandera pas aux personnels de s’exprimer.

Vous souhaitez limiter les informations qui parviennent aux doctorant·es ? Alors excluez-les des listes de diffusions que vous utilisez sur la base de leur double statut : trop personnel pour les inscrire sur les listes de diffusion des étudiant·es, trop étudiant pour les inscrire sur celles des personnels. Ainsi vous serez sûr qu’aucune information ne leur parviendra, y compris celles qui les concernent directement2.

Quel choix fera l’Université de Lorraine quand il s’agira de payer les heures de vacations des cours qui ont été empêchés? Celui de considérer les doctorant·es comme des personnels et de leur payer ces heures considérées comme faites, comme elle le fera pour les Maîtres de Conférences et les Professeur·es ? Ou celui de les considérer comme des étudiant·es et de ne les payer que sur service réellement effectué, une mesure qui toucherait les plus précaires d’entre nous ? A ce sujet, quand l’Université de Lorraine mettra-t-elle en place la mensualisation des vacations recommandée par la circulaire du 25 avril 20173 ?

1Courriel du 6 avril 2018 à 22h18, adressé par le Président de l’Université de Lorraine à la liste de diffusion clsh-tous@ : « pour votre information, la consultation est organisée […] sans les doctorants qui sont, comme vous le savez, personnels de l’université (quel que soit leur statut). »

2Les doctorant·es du campus CLSH de Nancy n’ont ainsi reçu aucun des courriels destinés aux étudiant·es ou aux personnels concernant le blocage du campus sur lequel elles et ils font leur recherche et enseignent, pour un certain nombre.

Publicités